À cause des diverses fluctuations de leur combustible, le poêle à fuel et le poêle à pétrole sont en perte d’estime face aux modèles plus écologiques. On enregistre de plus en plus un engouement pour les poêles à gaz ou les poêles à bois.

Aussi, les aides mises en place pour l’installation de système de chauffage favorisent les modes de chauffage utilisant des énergies renouvelables. Tous ces facteurs réunis encouragent les ménages voulant s’équiper d’un poêle à opter pour un poêle à bois, utilisant des bûches ou des granulés de bois. Trouvez tous nos conseils pour bien choisir votre poêle.

Quels sont les critères pour bien choisir son poêle à bois ?

Avant de décider d’acheter un poêle, vous devrez considérer différents critères pour vous assurer d’obtenir le modèle le mieux indiqué pour vos habitudes de chauffage. En effet, au-delà du design, vous devrez particulièrement étudier le rendement, le matériau dont il est constitué et aussi sa puissance.

Un poêle à bois à rendement optimal

Le rendement optimal d’un poêle utilisant des bûches de bois est atteint lorsque vous utiliserez un bois bien sec pour l’alimenter. Pour ces modèles, privilégiez alors des bûches ayant moins de 20 % d’humidité, ce faible taux d’humidité garantira une arrivée d’air frais extérieur.

Cette arrivée d’air frais extérieur permettra de maintenir à l’intérieur du poêle la température idéale pour le rendement optimal de votre poêle.

Ainsi, votre poêle développera un rendement de l’ordre de 85 %, voire plus. Cette efficacité énergétique permet au poêle d’être éligible au label Flamme verte. Ce label est attribué aux systèmes de chauffage ayant un rendement minimum de 70 %. Il est à noter que plus un appareil de chauffe a un bon rendement, plus il vous permettra de réaliser des économies. Ces économies d’énergie vous permettront de faire baisser considérablement votre facture d’énergie.

Quant au poêle à granulés de bois, il a un rendement pouvant atteindre 95 %, mais son fonctionnement optimal nécessite une mise sous tension à l’installation électrique. Aussi, nécessite-t-il un réservoir intégré pour le stockage des granulés de bois, contrairement au poêle utilisant des bûches de bois. Ce réservoir intégré favorise le fonctionnement automatique et programmable de votre poêle à granulés pour apporter un confort thermique supplémentaire dans votre maison.

Choisir une puissance ajustée à la surface de votre logement pour le poêle à bois

Avant de choisir votre poêle, prenez soin de vous assurer que sa puissance est bien ajustée à la superficie des pièces qu’il devra chauffer. À titre illustratif, un poêle développant une puissance de 11 kWh sera surpuissant dans un petit studio. Donc, son achat pour ce type de logement est inapproprié. Il en est de même pour les modèles de faible puissance utilisés pour chauffer une pièce assez vaste.

Ils s’avèreront inefficaces et diffuseront une température insatisfaisante dans la pièce. Cela pourra vous contraindre à prendre des inserts ou un autre poêle électrique pour un chauffage d’appoint.

Pour vous assurer de choisir la puissance optimale, prenez en considération la situation géographique de votre maison, son isolation et le volume de la pièce à chauffer.

De façon générale, un poêle à bûche est l’idéal pour le chauffage rapide de deux pièces maximum. Son autonomie, sa puissance, son coût d’utilisation et la quantité de bûches nécessaire seront déterminés par la taille de son foyer. Ce dernier est influencé par le volume de la maison, puisque le feu devra être assez intense pour apporter le rendement thermique optimal. Ce rendement garantit un bon confort thermique à l’intérieur, tout en limitant les risques d’intoxication au monoxyde de carbone.

Vous pourrez demander à un professionnel un devis gratuit afin d’estimer le poêle le mieux adapté à la superficie de votre maison.

Quels sont les différents matériaux de fabrication du poêle à bois ?

Les poêles sont conçus en divers matériaux pour leur apporter des caractéristiques particulières.

La fonte

Matériau traditionnel pour la conception et la fabrication des poêles de chauffage, la fonte est idéale pour retenir et restituer la chaleur. Accordant un design et une grande possibilité de décoration, elle ne permet, cependant, pas une hausse rapide de la température. De plus, en raison de son poids, vous devrez vous assurer que votre plancher est suffisamment solide pour supporter son installation. Cette précaution est des plus importantes lorsque le poêle est installé à un niveau supérieur au rez-de-chaussée de la maison.

L’acier

Le poêle en acier représente une alternative au modèle en fonte, et permet une présentation plus fine dans la finition. Grâce à cela, il s’adapte à presque tous les designs d’intérieur. En plus de leur coût particulièrement abordable, les poêles en acier favorisent des hausses rapides de température. Deux facteurs qui font que ces modèles sont bien appréciés des consommateurs. De plus, plus légers que la fonte, leur installation n’impose pas nécessairement une forte solidité du plancher. Cependant, il n’arrive pas à retenir la chaleur longtemps.

L’acier revêtu

Traditionnellement utilisé pour les fours et fourneaux, l’acier habillé de faïence, de terre cuite ou de brique apporte à un poêle une meilleure performance. En effet, ces revêtements augmentent la capacité de l’acier à emmagasiner plus de chaleur, et surtout à la restituer pendant beaucoup plus longtemps.

Quels combustibles faut-il choisir pour son poêle à bois ?

Les deux différents combustibles pour un poêle à bois sont les granulés et les bûches de bois.

Les granulés

Encore appelés pellets, les granulés de bois se présentent comme de petits bâtonnets, et sont composés de sciure de bois compactée. Très faciles à stocker, leur conditionnement en sac de 15 kg convient même aux maisons de faible superficie. Assez denses et uniformes, les granulés ont une dimension n’excédant pas 3 cm de long et sont dotés d’un pouvoir calorifique allant jusqu’à 4600 kWh par tonne. Les granulés de bois apporteront à votre poêle un rendement dépassant les 90 %.

Les bûches de bois

Disponibles en trois différentes longueurs, 25, 30 et 50 cm, les bûches de bois sont choisies en fonction de la taille du foyer de votre poêle. Le poêle à bûche demande impérativement une alimentation continue manuelle pour obtenir un chauffage continu. La taille des bûches de bois définit leur prix. Les bûches plus fines et courtes seront plus onéreuses, car nécessitant plus de travail de coupe.

L’entreposage des bûches est également un paramètre à considérer, car elles nécessitent un espace assez vaste pour leur stockage. Prenez soin de les stocker à l’abri de l’humidité et de la pluie, sans les entreposer à même le sol pour éviter les infiltrations d’humidité. Les bûches doivent avoir un taux d’humidité inférieur à 20 % pour le fonctionnement optimal de votre poêle. Au-delà, leur combustion peut occasionner une forte émission de fumée, entraînant des risques d’intoxication au monoxyde de carbone.

Le prix du poêle à bois

Le prix du poêle à bois varie en fonction non seulement de son modèle, mais également de celui du combustible qu’il utilise. Aussi, la marque et le rendement influent-ils sur le prix d’un poêle.

Toutefois, ce mode de chauffage est accessible à la grande majorité des bourses. Vous trouverez donc un modèle dans la limite de votre budget. Ainsi, vous pourrez avoir des modèles d’entrée de gamme coutant 500 euros, et le prix des modèles de luxe peut atteindre 1000 euros.

Vous devrez prévoir à ce prix un forfait pour la main-d’œuvre d’installation qui est fonction du matériel nécessaire et du circuit de chauffage.

Quels sont les avantages fiscaux accordés à l’achat d’un chauffage au bois ?

Pour vous accompagner dans votre projet d’achat et d’installation de votre système de chauffage au bois, il est mis en place de nombreuses aides.

La plus importante est MaPrimeRénov’ venue remplacer le Crédit d’Impôt pour la Transition Ecologique. Elle consiste en une prime dont le montant est fonction du type de travaux réalisés, des revenus du foyer et des économies d’énergies que le nouvel équipement pourrait vous faire réaliser. Il est à noter que seuls les modèles ayant reçu le label Flamme verte 7 étoiles sont éligibles à MaPrimeRénov’.

À côté de MaPrimeRénov’, il existe d’autres aides, dont l’éco-prêt à taux zéro et les aides entrant dans le cadre du programme «Habiter Mieux». Ce dernier programme est porté par l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat, ANAH.

Pourquoi choisir un poêle à bois plutôt qu’une autre solution de chauffage ?

Le poêle à bois est un mode de chauffage idéal pour un chauffage d’appoint ou pour être utilisé en intersaison. Il constitue ainsi une alternative aux systèmes de chauffage central, et permet de réaliser des économies sur la facture d’énergie. Aussi, certains modèles comme le poêle à bûches sont autonomes. Le fonctionnement de celui-ci ne nécessite pas qu’il soit branché sur le secteur.

Pourquoi faire appel à un pro qualifié ?

Pour bien choisir le poêle le mieux approprié à votre maison, n’hésitez pas à demander conseil à un chauffagiste. Le chauffagiste est le professionnel qualifié pour tous travaux relatifs à l’installation, le dépannage et la maintenance de système de chauffage.

Ainsi, son expertise et ses connaissances vous seront utiles pour déterminer la puissance optimale, l’emplacement et le type d’alimentation de votre poêle. Aussi, le chauffagiste est l’artisan indiqué pour prendre en main les problèmes liés à l’entretien poêle.

Je cherche un pro à Bordeaux

Menu