Guide clôture de jardin : tout savoir sur le choix et l’installation de votre future clôture

  1. Guides travaux
  2. Rénovation extérieure
  3. Clôture de jardin

Afin de mieux protéger et délimiter votre espace extérieur, la clôture de jardin est une construction par laquelle vous pourrez installer une certaine intimité au milieu de votre jardin. Aussi, vous permet-elle de vous mettre à l’abri des regards indiscrets. 

De même, en plus de simplement délimiter un espace de vie, installer une clôture vous permet de protéger le jardin des intrusions de nuisibles ou même d’empêcher vos animaux de compagnie de fuguer. Ainsi, la pose d’une clôture s’avère être une solution très pratique dans le jardin. 

Toutefois, il est important de se renseigner sur les différentes exigences liées à la construction d’une clôture avant de lancer les travaux. En effet, vous serez rapidement confronté à des questions de choix portant sur le type de barrière, le matériau à privilégier, la méthode d’installation et le budget à prévoir. Des questions portant sur la nécessité ou non de faire appel à un professionnel vont se présenter à vous. 

Trouvez dans cet article notre guide complet pour vous orienter dans le choix et l’installation de votre clôture de jardin.

Qu’est-ce qu’une clôture de jardin ?

Barrière chargée de ceindre une parcelle, qu’elle soit bâtie ou non, la clôture est généralement une construction manuelle permettant de délimiter un périmètre. Ainsi, la clôture de jardin est la barrière installée pour délimiter le périmètre de votre jardin. 

Cet aménagement d’extérieur a pour principale fonction d’empêcher les indésirables d’entrer dans l’espace délimité et de laisser les regards indiscrets s’attarder dans votre petit coin d’intimité. Également, il sert à limiter les cas de divagation de vos animaux de compagnie. 

Lorsque la clôture de jardin est composée uniquement de planches de bois, elle est encore appelée claustra ou palissade. Mais, il existe également des délimitations assurées par une haie ou simplement un fossé.

Les fonctions d’une clôture

Plusieurs fonctions peuvent être attribuées à une clôture. Sa fonction principale est de matérialiser, délimiter les contours d’un espace, d’un terrain ou même d’une parcelle. Aussi, la clôture permet d’apporter une sécurité en empêchant toute intrusion non autorisée à l’intérieur de l’espace délimité. Si vous avez construit une piscine dans votre jardin, la clôture limite l’accès aux enfants, en réduisant ainsi tout risque de noyade et d’accident. De même, elle garantit une bonne intimité lorsque vous avez aménagé une terrasse, une pergola ou une véranda. Cette barrière vous assure donc une parfaite intimité et vous fait profiter d’un espace de vie ou un espace de loisir dans le cocon familial.   

Enfin, la clôture de jardin peut protéger vos potagers et autres cultures contre les ravageurs et rongeurs indésirables. De la même façon, si vous décidez d’élever de la volaille dans votre jardin, la clôture est le meilleur allié pour protéger vos poules et les empêcher de trop se disperser dans la maison.   

Les avantages d’une clôture

L’installation de clôture, peu importe le matériau, est un projet de construction qui apporte une nette plus-value à votre maison, du moment qu’elle est faite dans les règles de l’art. En effet, la clôture donne une agréable première impression dès que l’on jette un coup d’œil dans le jardin. 

Aussi, elle constitue une décoration à part entière dans la maison tout en permettant de limiter un espace de vie confortable à l’abri des regards indiscrets.

Comment choisir sa clôture de jardin ?

Qu’il s’agisse de délimiter votre jardin, protéger vos cultures ou améliorer l’esthétisme de votre maison, construire une clôture dans votre jardin est un atout indéniable pour votre maison. 

Toutefois, l’installation clôture jardin est une question qu’il faut bien murir en raison des différents types clôture jardin qui sont disponibles sur le marché. En effet, c’est en fonction de certaines caractéristiques que vous allez préférer un type de clôture à une autre. 

Premièrement, vous devez considérer les critères qui se rapportent à la structure même de la clôture. Ainsi, le matériau à utiliser, le type de clôture, sa longueur et même son esthétisme doivent être analysés avec soin. 

S’agissant du type de clôture, il existe sur le marché une large gamme de modèles de clôtures qui présentent une bonne rigidité ou au contraire une souplesse appréciable. Ensuite, le matériau pour la construction de votre clôture est un point auquel vous devez accorder une grande importance. Le matériau influencera le prix clôture et les cas éventuels de réparation clôture de jardin. Le choix du matériau ainsi vous permet de mieux préparer votre budget et d’anticiper sur les besoins d’entretien clôture. 

Si ces premiers critères sont généralement fonction de vos préférences, les autres critères pour bien choisir sa clôture dépendent de son environnement. En effet, il s’agit ensuite d’estimer la faisabilité de votre projet en fonction des contraintes du terrain. Ainsi, vous devez considérer :

  • la superficie du jardin et les conditions de pose de clôture : ces conditions sont, pour la plupart du temps, définies par le relief de votre terrain. 
  • la proximité de la clôture avec la limite de l’habitation voisine : il y a quelques règles du code d’urbanisme et du Plan local d’Urbanisme (PLU) qu’il faut respecter dans ces cas-là.
  • le besoin d’entretien qu’entraîne l’installation de votre clôture : en fonction de votre localisation géographique, votre barrière de jardin se trouvera confrontée aux aléas climatiques tels que la pluie, le vent et d’autres intempéries. Cela peut nécessiter des soins d’entretien réguliers pour empêcher votre clôture de jardin de se dégrader.

Quels types de clôtures choisir ?

Il existe une grande variété de clôtures de jardin pour satisfaire toutes les envies. Si certains modèles sont assez généraux et communs, d’autres sont un peu plus atypiques.   

La clôture classique

Type de clôture le plus répandu, la clôture classique est esthétique et se décline en des modèles relativement occultants. Pour son installation, une grande variété de matériaux peut être utilisée.

Ainsi, c’est en fonction de votre budget et de vos préférences que vous pouvez opter pour du PVC, de l’alu, du fer forgé ou du bois. Ce type de clôture repose généralement sur un muret. Ainsi, elle exige, la plupart du temps, des travaux de maçonnerie. Sa pose est donc plus complexe qu’un simple grillage. 

Le panneau occultant

Encore appelé palissade, le panneau occultant est l’alternative principale des clôtures traditionnelles. En effet, la palissade est beaucoup plus facile à installer et est faite en matériaux beaucoup plus légers. 

Le bois naturel et le bois composite sont les matériaux privilégiés pour la construction de palissade, mais vous en trouverez également en PVC. Ainsi, si l’installation de palissade ne demande pas forcément des travaux de maçonnerie, vous devrez toutefois prévoir une petite menuiserie pour la pose de palissade dans votre jardin.  

Mais, quel que soit le matériau sélectionné pour votre palissade, il permet de fermer avec efficacité votre jardin, tout en ajoutant une belle décoration dans l’espace extérieur.

Enfin, vous pouvez apporter un plus grand esthétisme en optant pour une variante de la palissade, le claustra, qui est un modèle de palissade ajourée. En fonction du degré d’intimité que vous recherchez dans votre jardin, vous pouvez moduler l’occultation par différents motifs.

Le muret ou mur

Généralement monté en pierres, le muret est une solution adéquate pour installer une délimitation de terrain, tout en apportant un côté rustique. Autrefois, les murs et murets étaient construits en parpaing ou en brique. Mais aujourd’hui, le béton est de plus en plus privilégié pour la construction de muret dans le jardin.

Ce type de construction comporte une barrière solide et plus sécurisée. En vue d’une parfaite sécurité, le muret est élevé en véritable mur d’une hauteur pouvant atteindre 2,6 mètres.

Le grillage

Généralement fait en matériaux métalliques comme l’aluminium ou l’inox, le grillage est une solution des plus rapides à mettre en œuvre pour la construction de clôture de jardin. En fonction de la solidité et des contingences liées à votre terrain, vous pouvez opter pour deux types de grillage.

Le grillage souple

Sorti d’usine en rouleau, le grillage souple est la solution parfaite lorsqu’il s’agit de délimiter des espaces sur un terrain accidenté ou sur une parcelle à fort relief. Aussi, il présente de petites mailles qui empêchent efficacement les rongeurs et petits animaux de s’introduire à l’intérieur de votre espace.

Le grillage souple est le plus souvent utilisé dans les milieux ruraux et épouse parfaitement la forme du terrain lorsqu’il est déroulé. Sa fixation et sa solidité sont assurées par des poteaux métalliques ou même en bois qui sont implantés à intervalle régulier dans le sol.

Il peut être associé à une haie végétale ou une simple brise vue afin de vous permettre de rester à l’abri des curieux et des regards indiscrets. Toutefois, le grillage souple est une structure relativement fragile qui peut facilement être endommagée par une personne adulte. En effet, avec une force assez considérable ou tout simplement une cisaille, les mailles du grillage peuvent facilement être découpées. Elles ne sont pas très efficaces pour empêcher les intrusions. 

Le grillage rigide

Plus indiqué sur les terrains plats ou très légèrement en pente, ce type de clôture a une meilleure solidité qu’un grillage souple. Tout comme avec le modèle souple, la pose d’un grillage rigide se fait par scellement sur des poteaux. Ces poteaux, en métal, sont préalablement fixés dans le sol par des aménagements maçonnés.

Présentant une meilleure résistance que le grillage souple, ce type de clôture confère une meilleure sécurité à votre maison en général. Également, il s’agit d’un modèle qui apporte un meilleur esthétisme dans votre jardin.

Toutefois, le grillage rigide est une solution qui n’occulte pas convenablement. Afin de toujours rester à l’abri des regards indiscrets, il vous faut faire pousser le long du grillage des plantes grimpantes qui feront office de brise vue.

Comment installer une clôture pour son jardin ?

L’installation d’une clôture de jardin nécessite, au préalable, que vous ayez une bonne connaissance de la réglementation en vigueur en la matière. 

Réglementations pour une pose de clôture

Il est important de toujours, bien avant de lancer les travaux de construction de clôture de jardin, de vous renseigner sur les règles applicables. Ces règles sont définies dans le Plan Local d’Urbanisme ou le Code de l’Urbanisme.

Ainsi, il vous faut vous rapprocher des services d’urbanisme de votre mairie pour connaître les règles qui sont applicables dans votre région. Par exemple, en fonction de la zone, les travaux de réalisation d’une clôture peuvent nécessiter le dépôt d’une déclaration de travaux. Lorsque votre commune ne dispose pas de PLU, votre projet de construction doit respecter les normes générales. 

En l’occurrence, la construction de clôture de jardin n’est pas soumise à un permis de construire. De même, en respect des dispositions en vigueur, la clôture ne doit pas excéder une hauteur de 3,2 mètres dans les villes ayant une population supérieure à 50000 habitants. En dessous de cette population, la hauteur maximale de la clôture est fixée à 2,6 mètres. 

Enfin, par respect des usages de bon voisinage, il serait opportun de vous assurer que votre projet de construction de clôture de jardin ne soit pas une source de gêne. En conséquence, il est recommandé d’en informer votre voisin. Naturellement, votre clôture ne doit pas être à cheval sur la limite séparative de vos parcelles respectives.

Les étapes pour la construction d’une clôture

Une fois que les préalables en vue de la construction de votre clôture sont effectués, il vous suffit de suivre certaines étapes pour installer votre barrière.

Premièrement, il faut identifier l’emplacement des canalisations et des câbles enterrés. Cette précaution est, en effet, importante afin d’éviter tout risque de section des câbles et canalisations souterraines lors des travaux de construction. Ainsi, vous pouvez vous assurer de ne porter aucun dommage au secteur et voisinage dans vos travaux. Pour ce faire, il faut encore vous rapprocher des services de votre mairie. 

Ensuite, commencez par installer les poteaux. Déterminez leur espacement et creusez des trous qui assureront leur ancrage dans le sol. Généralement, prévoyez un espacement de l’ordre de 180 à 240 centimètres pour vos poteaux. Aussi, prenez soin de poser les poteaux corniers en premier lieu. À l’aide de petits piquets et de ficelles, vous pouvez marquer l’emplacement des poteaux et vous assurer de leur parfait alignement. 

Quant aux trous à creuser, ils doivent faire environ le tiers de la longueur du poteau afin d’assurer la bonne solidité. Aidez-vous d’une pelle simple pour les premiers centimètres et d’une pelle pour trou pour augmenter la profondeur de votre trou. La pelle pour trou vous permet également d’avoir la largeur adéquate pour votre trou. Cette largeur est généralement comprise entre 25 et 30 centimètres.

Le trou étant creusé, il ne vous restera qu’à insérer le poteau et assurer son scellement. Afin de bien sceller, comblez le trou avec du béton. Vous pouvez utiliser du béton normal ou bien du béton à prise rapide, l’important est d’en mettre suffisamment pour faire déborder le trou de béton. Ensuite, à l’aide d’une truelle, vous allez niveler pour avoir une meilleure finition au pied du poteau. 

Après avoir laissé sécher, il ne vous restera plus qu’à fixer les panneaux. Cette fixation des panneaux se fait en fonction du matériau utilisé et du type de clôture que vous envisagez d’installer.

Enfin, la dernière étape consiste à faire les touches de finition. Il s’agit d’enduire votre clôture de peinture ou d’une couche de protection. Ici aussi, c’est en fonction du matériau de la clôture que la couche de finition sera choisie.

Les clôtures en métal ferreux doivent être recouvertes d’une couche antirouille pour mieux les protéger de la corrosion et de la rouille. En revanche, lorsqu’il s’agit d’un métal non ferreux, un laquage ou un thermolaquage le protégera des intempéries.

Lorsqu’il s’agit de bois, un traitement à base de résine époxy sera efficace. Toutefois, en fonction de l’essence du bois, vous pouvez privilégier différents traitements pour garantir sa longévité et le rendre imputrescible.

Comment entretenir sa clôture ?

L’entretien de votre clôture de jardin se fait en fonction de son matériau. Ainsi, si les clôtures en PVC ne demandent qu’un nettoyage périodique, des clôtures en bois ou en fer forgé nécessitent des soins plus importants afin de garantir la longévité et l’aspect éclatant de la clôture.

Les haies végétales, quant à elles, nécessitent des soins de jardinerie poussés pour maintenir leur esthétisme. Vous serez appelé, en effet, à tailler, niveler et parfois bêcher au pied de ce type de clôture naturelle.

Demandez l’aide d’un professionnel

Faire appel à un professionnel pour l’installation de sa clôture de jardin vous garantit de conduire les travaux dans les règles de l’art. En effet, qu’il s’agisse d’un paysagiste, d’un artisan ou d’une entreprise spécialisée, le professionnel des clôtures de jardin est le plus à même de vous orienter dans les démarches administratives.

En plus, son savoir-faire et son professionnalisme vous assurent des travaux de pose sans erreurs et vous permettent d’apporter efficacement une excellente plus-value dans votre espace extérieur. Enfin, le spécialiste est un habitué des différents matériaux utilisés. Ainsi, il prendra efficacement en charge les soins d’entretien de votre clôture de jardin.

Aucun résultat.

Menu